Actualité du jour pour du coaching en extérieur

actualité du jour

Newsletter n°1

Rendez vous pour échanger , discuter et débattre , je vous aiderai en vous proposant un coaching de bien être et d’accompagnement sur tous vos projets personnels , professionnels et physiques

Nous vivons, actuellement, dans une société, où l’apparence occupe une place très importante, et ça, personne ne peut le nier. Il n’y a qu’à voir autour de nous, les couvertures de magazines, qui ne mettent à l’honneur que des hommes, et des femmes, à la silhouette agréable. Ou bien, encore, les vedettes de la télévision, qui en plus de nous divertir, ou de nous informer, le plus souvent, ne nous laissent pas indifférents.

Il en va de même, dans le domaine professionnel, ou, à l’exception de quelques métiers, l’image est très importante. On peut très facilement le remarquer, ne serait-ce que pour un emploi de secrétaire, où, l’allure, la présentation de la candidate, sont très importante, tout comme ce qu’elle dégage. Peut-on, dans ces conditions, parler de séduction ? Je répondrai oui, car la candidate, en plus de convaincre son éventuel employeur, par ses compétences, doit tenter de le séduire, pour se démarquer.

On ne s’en rend pas toujours compte, mais l’image et la séduction sont, pourtant, liées. Cela est certainement dû au fait que cette dernière est une émotion, et donc, non quantifiable. D’ailleurs, si la séduction est une émotion, elle est aussi une arme très efficace pour convaincre son interlocuteur dans une discussion, qui sera, dès lors, plus à l’écoute, et surtout, plus ouvert à l’idée, même si au départ, il était complètement réfractaire.

Mais, pour susciter l’intérêt de l’autre, et arriver à le séduire, afin de le convaincre, il est nécessaire, avant toute chose, de bien se connaître, de façon à ne pas surestimer ses points forts, et ne pas sous-estimer ses points faibles. Pour cela, bien sûr, si vous avez besoin de moi, pour mieux vous connaître, n’hésitez pas à me contacter, je suis coach bien être, ne l’oubliez pas.
Newsletter n°1
4.3 (86.67%) 3 votes