février, 2019

10fev0 h 00 min23 h 59 minA la recherche du bonheur...Newsletter N°9

a-la-recherche-du-boneur

Plus

Détails de l'évènement

Avez-vous, déjà, vu le film « A la recherche du bonheur » ? Pour ceux qui n’ont pas encore vu ce film de Gabriele Muccino, où Will Smith joue le rôle principal, on y voit le héros, qui vit seul avec son fils, se démener pour, enfin, décrocher un emploi, et quitter la situation précaire dans laquelle il se trouve. S’il est indéniable que c’est un excellent film, émouvant, poignant, et remarquablement interprété, ce film essaie, clairement, de nous faire comprendre que rechercher le bonheur c’est surtout trouver un moyen d’assurer son confort matériel. Le capitalisme dans toute sa splendeur, vous êtes respecté en fonction de l’épaisseur de votre porte-monnaie, alors que l’on ne cesse de nous dire que l’argent ne fait pas le bonheur…


Pourtant, une chose est sûre, c’est que nous sommes tous différents, notre sexe, notre âge, notre milieu social, font que nous avons chacun notre cadre de référence, et malgré le fait que nous soyons tous en quête du bonheur, nous avons chacun notre définition de ce dernier. Pour certains, la priorité sera de fonder une famille, assurer leur descendance, afin d’être comblé par la chaleur de leur foyer. Pour d’autre, la priorité sera de s’épanouir professionnellement, en réussissant à vivre de leur passion. Et pour d’autre, la priorité sera surtout de gagner beaucoup d’argent…


Mais, est-il vraiment juste de mettre en avant la notion de recherche, au sujet du bonheur ? Un peu comme si nous devions aller à Carrefour, ou Leclerc, chercher notre lot de bonheur, pour ensuite nous assoir sur notre canapé pour être heureux. Bien sûr que non, puisque si tel était le cas, cela se saurait et tout le monde serait heureux, tout serait beaucoup plus simple. En fait, c’est à chacun d’entre nous de se retrousser les manches, pour construire son propre bonheur, sans attendre, indéfiniment, que d’autres le fassent à notre place…


S’il est clair que c’est à nous de construire notre bonheur, au lieu de le rechercher, ou d’attendre indéfiniment que ce dernier vienne à nous, nous devons, avant toute chose nous assurer que nous nous connaissons. Se connaître, c’est avant tout, savoir ce qui touche, au plus profond, de la façon la plus agréable, notre sensibilité, afin de nous faire vibrer, ce qui nous permet, alors, d’identifier, et d’apprécier, les instants de bonheur.


Mais, comment pouvons-nous, alors, savoir que ce que nous vivons ne s’apparente pas, simplement, à des moments de plaisir, mais plus à des instants de bonheur ? Dans les deux cas, la sensation est éphémère, mais, lorsque nous avons la pleine conscience du plaisir apporté à nos émotions, alors nous pouvons parler de bonheur




Le bonheur se cache dans les détails




 

BienEtre-Lowijinal’

Temps

(Dimanche) 0 h 00 min - 23 h 59 min

Les commentaires sont fermés.