mai, 2019

12mai12 h 00 min12 h 00 minEtre ou Paraître?... NEWSLETTER 16

Etre ou Paraître

Plus

Détails de l'évènement

Avez-vous remarqué que nous vivons dans une société où la forme a pris le pas sur le fond ? Où nous avons tendance à accorder plus d’importance à l’« avoir », plutôt qu’à l’ « être » ?Nous nous arrêtons, plus facilement, sur l’apparence, et ce que possède une personne, plutôt que sur ses mots, et qui elle est vraiment. Forcé de constater, dans ces conditions, que l’être, ou ne pas être, de William Shakespeare, à laissé la place au paraître pour exister…

En règle générale, notre vie se décompose en trois parties : professionnelle, sentimentale, personnelle, qui ont en commun, le diktat de l’apparence, voire de cette supposée beauté, qui nous est imposé. La beauté est très loin d’être une norme universelle, et de plus, nous sommes tous différents. Pourtant, il est très facile de constater que nos choix sont souvent conditionnés par ces règles qui nous sont imposées, où les femmes doivent être minces, et toujours bien maquillées, et, où les hommes doivent être, de préférence grands, et très musclés. Nous pouvons aisément l’illustrer, avec les nombreuses couvertures de magazines.

Pour postuler à un emploi, il nous est demandé d’envoyer une lettre de motivation, et un curriculum vitae, pour permettre à l’employeur de faire son choix. Mais, lors de l’entretien, au moment de la sélection du candidat, nous constatons qu’il n’est pas rare que le physique soit retenu, comme critère de choix, parfois, avant même les compétences.

Il en va de même, lorsque nous choisissons nos amis, ou un partenaire amoureux, c’est très souvent le physique qui nous attire, au premier abord. Cela se confirme, par exemple dans le cadre scolaire, avec les jeunes hommes, et les jeunes femmes, victimes de harcèlements, juste parce qu’ils sont un peu différents.

Cette volonté effrénée, pour beaucoup d’avoir la bonne apparence, le bon profil, ne se limite pas au maquillage, ou à la tenue vestimentaire, mais à l’allure au sens large. Certes, il est conseillé de faire du sport, d’avoir une bonne condition physique, afin de se sentir bien. Toutefois, ce goût pour le sport, aidé par les campagnes de communication, qui, dans le même temps, visent à culpabiliser les non sportifs, est devenue, pour certains, une véritable obsession. Il n’y a qu’à voir les nombreuses salles de fitness, qui ne cessent d’ouvrir…

S’il est vrai que la société nous pousse à aller dans cette direction, rien ne nous oblige à suivre cette dernière, car si « paraître » c’est vouloir faire croire, « être » c’est savoir qui nous sommes, et l’accepter, et pour cela il est indispensable de nous connaître… La méditation est un très bon moyen pour apprendre à se connaître, car elle nous permet de recentrer sur nous même, en nous accordant du temps, pour nous même.

Mieux savoir qui nous sommes, c’est identifier nos forces, et nos faiblesses, mais, c’est également savoir ce qui nous fait du bien, et rejeter ce que l’on nous impose. La connaissance de qui nous sommes passe, aussi, par le fait de savoir nous situer dans l’environnement, afin d’accepter que nous fassions partis, également, de la nature, et que chaque élément y a sa place…

 

 

“La plus grande hypocrisie est de vouloir paraître autre que l’on est”

(Pierre Charron)

 

Accueil

BienEtre-Lowijinal’

Temps

(Dimanche) 12 h 00 min - 12 h 00 min

Les commentaires sont fermés.