novembre, 2017

26nov(nov 26)17 h 20 min31dec(dec 31)17 h 20 minS’aimer, se séparer, puis se relever: Newsletter n°3

Séparation

Plus

Détails de l'évènement

S’aimer, se séparer, puis se relever…

On se croise, puis on se regarde, avant de vouloir se parler. Plus on se parle, et plus on se découvre, jusqu’à en être émerveillé. C’est alors qu’apparait cette petite étincelle, celle qui nous fait croire que l’on a enfin trouvé, la personne qui nous manquait à nos côtés. Ce sentiment, cette émotion que l’on ressent, et que l’on a pris l’habitude d’appeler au grand jour, l’AMOUR.

S’il est beau d’aimer, il est, encore, plus merveilleux d’être aimé, et d’espérer vivre, pourquoi pas, une histoire digne de Walt Disney. Oui mai, selon certains chercheurs l’amour ne dure que sept ans, il n’y a donc rien d’étonnant, dans ce cas, qu’après quelques années, et s’être, pourtant, aimé, on en arrive à se détester. On peut facilement, dans ces conditions, comprendre pourquoi il est, parfois, très compliqué, d’abandonner ce que l’on a mis des années à construire, pour tout recommencer.

Mais, si l’on peut comprendre aisément, qu’il faut parfois recommencer, cela n’est pas toujours simple, après tant de souvenirs partagés. En l’espace de plusieurs années, on apprend à connaitre l’autre, le voir sous ses plus beaux, comme ses moins bons jours. On se projette, on partage des moments de bonheur et de joies. Moments de joies, qui peuvent se concrétiser par l’arrivée d’un nouveau-né.

Partir, pour tenter de se reconstruire, c’est la meilleure de chose qui puisse arriver, lorsque, bien sûr, on est convaincu que tout est terminé. Pour cela, si possible, le mieux est de communiquer, savoir ce qui a fait que l’histoire se soit arrêté. Une façon de crever l’abcès, et d’éviter, de reproduire, à l’avenir, les mêmes erreurs. Ne dit-on pas que les mots permettent d’apaiser les maux ? Malheureusement, ce n’est pas toujours aussi simple de communiquer avec la personne, qui était, jusqu’il n’y a pas très longtemps, notre moitié. Dans ce cas, il est inutile d’attendre indéfiniment, une explication, pour recommencer à avancer, car il n’est pas dit qu’elle arrive un jour. Le mieux est, alors, de tirer un trait, tourner la page de cette histoire, pour enfin avancer, car la vie continue…

Etre seul(e), après avoir été deux, c’est recommencer à avancer, sans attendre cette petite étincelle complice, dans le regard de l’autre. C’est aussi accepter de se dire que la vie est belle, que l’histoire que l’on a vécu est maintenant terminée, et que le meilleur est à venir. C’est se dire que l’on est une

mère, ou un père, tout en restant une femme, ou un homme, qui peut encore séduire. Bien sûr, rien n’est simple, mais pour cela, il faut, absolument, accepter de tourner la page d’une relation qui n’est plus, pour écrire une nouvelle page sur la vie, et se donner la chance de vivre une autre histoire. Mais, pour cela, il est indispensable de recommencer à s’aimer…

Bien Etre – Lowijinal’

Temps

Novembre 26 (Dimanche) 17 h 20 min - Décembre 31 (Jeudi) 17 h 20 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *