février, 2019

24fev19 h 21 min19 h 21 minEt si le hasard n’existait pas?...NEWSLETTER N°11

Et si le hasard n’existait pas

Plus

Détails de l'évènement

Non, la vie n’est pas un long fleuve tranquille, contrairement au titre du film d’Etienne Chatiliez, sorti il y’a quelques années, car, bien que nous arrivions au monde, et partons, ensuite, de la même façon, le cheminement de notre vie, qui dépend, à l’origine de notre éducation, de notre environnement, et de nos fréquentations, est, en fait, une succession de choix, et n’a rien à voir avec le hasard.

Commençons par le début, à l’arrivée du spermatozoïde vainqueur, qui donnera naissance à l’enfant, car, bien que ce soit l’amour des parents, qui en soit l’élément déclencheur, ce sont les vibrations émises par l’énergie des futurs parents, qui attirent l’âme de l’enfant, et qui le feront choisir ces derniers.

Se pose, alors, la question du choix du prénom de l’enfant, qui est, très souvent, un hommage à un aïeul, ou le résultat d’une recherche dans les pages d’un dictionnaire spécialisé, et qui est loin d’être anodin. En effet, selon le psychanalyste Juan Eduardo Tesone, l’importance du prénom est telle, qu’il représenterait une énergie, parfois libératrice, parfois étouffante, et serait inséparable de notre être.

Il n’est pas rare d’entendre certaines personnes dire qu’elles n’ont pas de chance, parce qu’elles n’ont pas obtenu, ce qu’elles voulaient, au moment où elles le souhaitaient. Mais, peut-on vraiment parler de chance ? Certainement pas, car la chance, est un concours de circonstances, résultant de la succession de nos choix. Le problème est qu’il n’est pas toujours facile pour nous d’admettre que nous n’avons pas fait le bon choix, ou que la décision que nous avons prise, l’a été pour faire plaire à une autre personne, et non dans notre intérêt.

Vous avez, j’imagine, déjà entendu l’un, ou l’une de vos ami(e)s dire qu’il, ou elle, n’a pas de chance en amour, qu’il(elle) n’attire que les mauvaises personnes ? Il est vrai que réaliser que toutes ses histoires d’amour finissent mal, ne fait jamais plaisir, et évidemment, nous préférons rejeter la faute sur l’autre, Pourtant, si une situation se produit une fois, nous pouvons, éventuellement, parler de hasard. Si la même situation se produit une deuxième fois, nous pouvons, alors, parler de coïncidence. Mais, si cette même situation se produit une troisième fois, nous devons accepter de nous remettre en question, car, visiblement c’est la preuve, que nous nous bornons à toujours porter notre regard sur le même type de personne, et continuons de vouloir faire les mêmes choix…

Nous savons, maintenant, que le hasard n’existe pas, que les évènements qui nous arrivent sont les conséquences, directs, ou indirects, de nos choix, la question que nous devons, alors, nous poser, si nous ne sommes pas satisfait du résultat, accepterions nous de changer nos choix ?

 

 

“Je ne crois pas au hasard,

 je crois à l’accident et à la logique des conséquence”.

(Victor Cherbuliez)

 

BienEtre-Lowijinal’

Temps

(Dimanche) 19 h 21 min - 19 h 21 min

Les commentaires sont fermés.