novembre, 2018

29nov18 h 51 min18 h 51 minNe cherchons pas à être de bons parents pour les autres, soyons de bons parents pour nos enfants...NEWSLETTER°8

Plus

Détails de l'évènement

Vous ne l’avez peut être pas remarquez, mais nous vivons dans une société où nous sommes constamment confrontés au jugement. Il n’est pas rare qu’une personne que nous ne connaissons pas, trouve légitime de donner son avis, sur un sujet qui ne la concerne pas. Evidemment, cela a pour conséquence, de rechercher, en permanence, la performance, que ce soit dans la vie professionnelle, la vie sentimentale, ou la vie familiale. Quel plus bel exemple, pour illustrer ce constat, que s’intéresser au rôle de parent? Car, même si les concernés sont sans cesse jugés, forcé de constater, que le rôle de parent, ça ne s’apprend pas.

L’arrivée d’un premier enfant, c’est en général un bonheur incommensurable, surtout si sa venue était très attendue. On se projette, on se prend à rêver, avec l’arrivée du futur bébé. Le futur papa s’imagine jouant au foot, avec son fils, alors que la future maman s’imagine habiller sa fille, de sa jolie petite robe. Mais, cette période de joie s’estompe, un peu, à l’arrivée du nouveau né, où il faut penser à l’éducation, que nous devrons lui apporter. Avouez que c’est un peu l’inconnue, et en la matière, puisque hormis notre vécu, nous avons très peu de repères.

Lorsque le troisième enfant arrive, on ne plonge plus dans le monde de l’inconnue, car on peut bénéficier de l’expérience du premier. D’ailleurs, l’éducation est rarement la même, il n’est pas rare que l’on soit un peu plus permissif, tout ce que l’on refusait au premier, qui essuyait un peu les plâtres, est souvent accordé au troisième, encore plus, si c’est le dernier.

Et pour le deuxième enfant, vous êtes vous déjà demandé s’il parvenait, à trouver sa place, entre son aîné, et son cadet, qui monopolisent, qu’on le veuille, ou non, l’attention ? Arrivez vous, également, à répartir votre amour équitablement, entre vos trois enfants, sans que l’un d’entre eux, souvent celui du milieu, se sente lésé?

Il n’existe pas solution idéale, que l’on peut reproduire dans chaque famille, car il faut, bien, garder à l’esprit, que chaque enfant est unique. Toutefois, une chose est sûre, c’est que tous les enfants ont besoin d’amour, et que ce dernier se caractérise, entre autre, dans le temps que vous leur accordez, sans oublier, bien sûr, que quoi que vous fassiez, vous serez jugé.

 

 

http://bienetre-lowijinal.fr/
BienEtre-Lowijinal’

Temps

(Jeudi) 18 h 51 min - 18 h 51 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *